En cette période incertaine, de nombreuses entreprises font preuve de solidarité et redoublent d’efforts pour faire face à cette crise sans précédent. C’est l’occasion pour elles de se recentrer sur les valeurs fondamentales qu’elles prônent et de prouver qu’elles ne sont pas simplement revendiquées à des fins marketing.

Beaucoup se sont mobilisées et leurs actions méritent d’être mises en avant. Petit tour d’horizon des initiatives qui nous ont marquées durant cette période.

L’industrie cosmétique mobilisée contre la pénurie de gels hydroalcooliques dûe à la crise

L’une des premières urgences pointées du doigt durant cette crise a été la pénurie de gels hydroalcooliques. Dès lors, de nombreuses entreprises du secteur cosmétique se sont rapidement réorganisées en interne pour y faire face et lancer leur propre production. A titre d’exemple, l’Occitane en Provence avait déjà distribué en février dernier plus de 20 000 lotions et crèmes hydratantes au personnel soignant de Chine et plus de 20 000 savons en Corée. Aujourd’hui, elle produit gratuitement cinq tonnes de gel hydroalcoolique par jour pour alimenter 11 hôpitaux en France.

Dans cette même volonté, le groupe LVMH produit 12 tonnes de gel hydroalcoolique par semaine et a déjà livré 39 hôpitaux depuis le 16 mars dernier, en réquisitionnant ses usines de parfums et en utilisant les contenants des marques du groupe.

L’innovation s’invite pour faire face au manque de matériel médical

Si la pénurie de masques est encore un réel problème au sein des structures médicales et des commerces de première nécessité, nous avons retenu quelques actions dont l’innovation est venue au secours de cette pénurie.

Prenons le cas de l’enseigne Decathlon, qui a décidé de bloquer la vente de son célèbre masque de snorkeling « Easybreath » afin de le détourner de son utilité première pour le mettre au service des personnels soignants. Un bel exemple d’innovation frugale qui a d’abord convaincu l’Italie avant de s’installer en France. Notons que ce produit a révélé deux formes d’utilisations différentes dans cette situation d’urgence. Il est d’un part détourné en tant que respirateur artificiel (grâce à l’ajout d’une valve) à destination des malades hospitalisés et d’autre part en tant que masque de protection, dont le modèle est aujourd’hui adopté par les marins-pompiers de Marseille et les soignants.

Un autre exemple de « reconversion d’urgence » étonnant est celui du fabriquant de pneu Michelin, qui a dû réorganiser ses ateliers afin de créer des masques de type FFP2. Mais l’entreprise ne s’arrête pas là, puisqu’elle s’est également lancée dans la création de masques 3D. Ainsi, Michelin espère pourvoir livrer 15 millions de masques réalisés en impression 3D et ainsi participer massivement à l’effort collectif de solidarité.

Des initiatives solidaires envers le personnel soignant et les plus démunis

Outre l’apport de solutions à des urgences matérielles, les élans de solidarité ne s’arrêtent pas là. Ainsi, afin d’apporter un peu de baume au cœur au personnel soignant qui est en première ligne de front dans cette crise, les initiatives pour soulager leur quotidien se multiplient : l’entreprise Feed qui produit des repas équilibrés sous forme de boissons et barres, offre des « centaines de milliers de repas Feed » aux infirmiers, ambulanciers, pompiers, médecins urgentistes…

Au niveau local notamment, on assiste à de réelles actions de générosité. En effet, de nombreux restaurateurs indépendants écoulent leurs stocks en préparant des repas destinés au personnel soignant qu’ils livrent directement sur leur lieu de travail. Dans un tout autre registre que l’alimentation, la société marseillaise Totem-Mobi, spécialiste de la location de véhicules électriques, met gratuitement à disposition sa flotte de véhicule aux soignants. Un moyen efficace de faciliter leurs déplacements dans un contexte de baisse de fréquence des transports en commun et de soulager leur quotidien déjà bien difficile.

Les acteurs du e-commerce B to B proposent des solutions aux commerçants

Sur la planète B to B, les initiatives sont également au rendez-vous et l’entraide bat son plein !

Les activités sont ralenties de façon globale et les acteurs du numérique viennent eux aussi en aide aux commerçants afin de maintenir un minimum d’activité et ainsi d’éviter aux plus petits d’entre eux qu’ils ne ferment boutique.

Prenons l’exemple de Wizishop : cette startup spécialisée dans les solutions e-commerce a créé le mouvement #EcommerceSolidaire afin d’aider les commerces physiques à ouvrir leur site web gratuitement et sans engagement pendant toute la période de la crise.  C’est d’ailleurs dans le cadre de ce mouvement que la communauté « Friends-of-Presta » de Prestashop se mobilise pour favoriser la continuité de leur activité et préparer la reprise après crise. Dans le même registre, notre partenaire Shopify a mis en place un ensemble de solutions concrètes pour aider les membres de son écosystème : un essai gratuit de la plateforme de 90 jours (au lieu de 14 jours en temps normal) sera offert à tout nouveau client. En effet, comme nous le rappelons à travers cet article, internet est devenu le seul canal d’achat pour les consommateurs, il est donc indispensable pour les commerçants de se digitaliser durant cette période. Notre partenaire Riashop a également mis à disposition des TPE et PME une offre d’essai de 14 jours de sa solution d’e-commerce Riastudio, permettant ainsi de démarrer sa boutique en ligne sans aucun investissement.

Les grands noms de marketplace comme Cdiscount, Ebay ou encore Fnac Darty se sont également passé le mot pour offrir à des e-commerçants et commerçants la gratuité de leur abonnement leur permettant de vendre leurs produits sur ces marketplaces.

Globalement, que ce soit à destination des soignants sur le front, des plus démunis, des commerçants et e-commerçants, c’est toute une chaine de solidarité qui s’est créée afin d’apporter des solutions et alternatives répondant à divers besoins. Si ces initiatives interviennent dans des domaines variés, elles ont finalement toutes pour objectif commun l’intérêt général ainsi qu’une forte dimension solidaire dans leurs démarches.